Jeanne Stouvenakers, sauvée (Waremme)

Le 28 août 1944, après l’explosion de la bombe tombée à l’arrière du magasin de l’électricien PUTZEYS Louis, le pharmacien SAINT-GEORGES Joseph et son frère SAINT-GEORGES Lucien s’introduisent sous les décombres par l’ouverture qui a permis à HINNISDAELS Yvonne de sortir. Ils ont entendu une voix. Ils arrivent près de STOUVENAKERS Jeanne. Ses jambes sont bloquées par une grosse poutre en béton. Il l’a brise avec une masse. En raison de la corpulence de STOUVENAKERS Jeanne, il n’est pas possible de la faire sortir par l’ouverture par laquelle ses sauveteurs sont entrés. Il faudra la sortir par la cave voisine. Elle a une jambe cassée.

Mort de Jean-Pierre Boden (Waremme – Montegnée)

Le 21 décembre 1881, le pharmacien BODEN Jean-Pierre-Robert décède à Montegnée, à l’âge de 38 ans. Il était natif de Waremme.

Naissance de Jean-Pierre Boden (Waremme)

Le 5 octobre 1843, à 6 heures du matin, BODEN Jean-Pierre-Robert voit le jour à Waremme. Il sera pharmacien.

Ses parents sont BODEN François, propriétaire âgé de 41 ans, et DETHIER Marie-Anne-Charlotte-Joseph, ménagère âgée de 38 ans. Ils habitent le hameau de Mouhin à Waremme.

Mariage de Jean-Pierre Boden et d’Apolinne Howard (Waremme – Liège)

Le 8 mars 1871, BODEN Jean-Pierre-Robert, élève pharmacien, épouse civilement, à Liège, HOWARD Apolinne-Anne-Catherine.

BODEN Jean-Pierre est natif de Waremme. Ses parents, prédécédés, sont BODEN François et DETHIER Marie-Anne-Charlotte-Joseph.

Une troisième explosion. Le centre est touché (Waremme)

Le 28 août 1944, à 18h15, une bombe percute le sol face à la Pharmacie « Gielen », à l’angle de la rue Zénobe Gramme et de la rue Joseph Wauters. Etant équipée d’un détonateur à retardement d’une dizaine de secondes, elle n’explose pas immédiatement. Elle rebondit le long de la rue Joseph Wauters, puis commence à tourbillonner au milieu de la chaussée. Elle glisse vers le trottoir, entre le Café « Aux Sports » et la Banque de Bruxelles.  Elle explose …

MARCEL Mottard, qui était dans la rue, est projeté dans la vitrine de l’ébéniste « LALLEMAND ». BERGER Léon, qui était sur la Place Albert 1er, est soulevé de terre et projeté la tête la première contre le soubassement en pierre du Monument aux Morts de 1914 – 1918. CLOOTS Gustave est soulevé de terre et retombe lourdement sur une bordure de trottoir. Le Café « Aux Sports » est dévasté.

Marie-Louise Nys, servante (Waremme)

En 1944, NYS Marie-Louise est servante chez le pharmacien GIELEN, à l’angle de la rue Joseph Wauters et de la rue Zénobe Gramme, à Waremme.

Son père est NYS Ernest.

Albert Snepers, aide-pharmacien (Waremme)

En août 1944, SNEPERS Albert travaille à la Pharmacie « GIELEN », à l’angle de la rue Joseph Wauters et de la rue Zénobe Gramme, à Waremme.

Mort de Marie de Marneffe (Waremme)

Le 5 octobre 1995, DE MARNEFFE Marie décède à (?). Elle était veuve de l’ancien pharmacien de Waremme, BOELEN Edgard.

Mort d’Edgard Boelen (Waremme)

Le 18 octobre 1980, BOELEN Edgard décède à Waremme (?). Il a été pharmacien. Sa veuve est DE MARNEFFE Marie.