Eugène Goffinet, garnisseur (Waremme)

En août 1944, GOFFINET Eugène exploite un atelier de garnissage rue Champanette à Waremme. Il y habite avec son épouse. Ils sont les parents de GOFFINET Lucienne, l’épouse du dentiste LAMBERT Charly.

Charly Lambert, dentiste (Waremme – Liège)

En août 1944, le Waremmien LAMBERT Charly est dentiste. Il partage un cabinet, rue Louvrex à Liège, avec son oncle DEBELLE Eugène. Il se rend à son travail en train.

Il est le fils du siropier bien connu de Longchamps. Il habite au n° 46 de l’avenue Reine Astrid à Waremme, avec sa femme, GOFFINET Lucienne, et ses deux filles, LAMBERT Jacqueline âgée de 3 ans et LAMBERT Clairette âgée de 7 mois.

Yvonne Hinnisdaels, comptable (Waremme)

En août 1944, HINNISDAELS Yvonne travaille pour les Etablissements « PROESMANS », commerce de denrées coloniales situé rue Porte de Liège à Waremme.

Cela fait une dizaine d’années qu’elle s’occupe de la comptabilité de l’entreprise.

Jules Princen, chez Hesbaco (Waremme)

En août 1944, PRINCEN Jules travaille aux Etablissements « HESBACO », situés rue de Huy à Waremme.

Anna Mangon, comptable (Waremme)

En août 1944, MANGON Anna est employée comptable aux Etablissements « JAVAUX Arthur », rue de Huy à Waremme.

Elle est veuve. Elle habite à Oleye avec son fils.

Les Etablissements « Arthur Javaux » (Waremme)

En août 1944, les Etablissements « JAVAUX Arthur » occupent un grand bâtiment à l’angle de la rue de Huy et de la rue Stanislas Fleussu. L’entreprise emploie plusieurs personnes.

Henri Hombroise (Waremme)

En 1944, HOMBROISE Henri, de la Scierie « HAMBROISE » de la la rue de Huy à Waremme, habite à la rue des Fabriques avec sa femme et sa fille.

Les époux Vananderoye, concierges (Waremme)

Durant la Seconde Guerre Mondiale, VANANDEROYE Louis et son épouse Alphonsine sont les concierges de la Scierie « HAMBROISE » de la rue de Huy, à Waremme. Ils occupent un appartement au-dessus des bureaux de l’entreprise.

Alphonsine a des problèmes d’audition.

Les ouvriers de la Scierie « Hambroise » (Waremme)

Le 28 août 1944, à 17 heures, la douzaine d’ouvriers de la Scierie « HAMBROISE », de la rue de Huy à Waremme, quittent leur travail pour rentrer chez eux.

Charles Hombroise, négociant en bois (Waremme – Liège)

Le 28 août 1944, après-midi, HOMBROISE Charles, propriétaire de la Scierie « HAMBROISE », située rue de Huy à Waremme, négocie des achats et ventes de bois, au Café « Tivoli », Place Saint-Lambert à Liège.