Panne d’électricité à Waremme

Les 16 et 17 février 2016, une grosse panne d’électricité, due aux conditions hivernales, frappe la région de Waremme. Vu la longueur de cette panne, un centre d’accueil  est ouvert au hall omnisports de la ville.

Infractions routières (Crisnée)

En novembre 2015, le radar mobile de la commune de Crisnée contrôle 772 véhicules, dont 31 en infraction. Le radar fixe de la Chaussée Verte contrôle 18.211 véhicules, dont 83 en infraction.

Louis XV, poignardé (France)

roi louis xv

roi louis xv

Le 5 janvier 1757, le Roi de France, LOUIS XV, est victime d’un attentat. Il est poignardé par DAMIENS Robert-François. Le Roi n’est que légèrement blessé.

L’agresseur sera tenaillé et écartelé vif en place de Grève à Paris.

robert-françois damiens

robert-françois damiens

exécution de robert-françois damiens

exécution de robert-françois damiens

Mort d’Albert Camus (France)

albert camus

albert camus

Le 4 janvier 1960, l’écrivain français, CAMUS Albert, décède des suites d’un accident de voiture, sur la Nationale 5, dans l’Yonne en France.

Naissance de Julien Lahaut (Seraing – Belgique)

Le 6 septembre 1884, LAHAUT Julien voit le jour à Seraing. Il sera député communiste. Il sera assassiné.

Arthur Wauters, haut-commissaire (Belgique – Volga)

En 1921, le Waremmien WAUTERS Arthur est nommé haut-commissaire de la Belgique pour l’organisation des secours contre la famine dans la région de la Volga. Il occupera cette fonction jusqu’en 1922.

Les peines de Daniel François et d’Alain Michelet sont définitives (Waremme)

Le 9 décembre 2015, la Cour de Cassation rejette les pourvois introduits par le Chef de la Zone de Police de Hesbaye, FRANCOIS Daniel, et par son adjoint, MICHELET Alain, contre la condamnation qu’ils ont encourue dans le cadre de l’affaire de suicide de leur subordonnée, la policière KOCH Sandra.

 

RAPPEL DES FAITS

Le 11 novembre 2011, la policière de Waremme KOCH Sandra, récemment mutée à Crisnée, se rend dans les bois de Stoumont en voiture, avec ses enfants Emilie (17 mois) et Bastien (4 ans). Elle prépare un petit « bûcher », s’asperge, ainsi que ses enfants, d’alcool et y met le feu. Ils sont gravement brûlés, mais ne décèdent pas. Elle s’empare alors d’un couteau, tue sa fille et inflige de profondes blessures à son fils (qui conservera toute sa vie d’importantes séquelles). Elle appelle alors les secours. Elle explique avoir été la victime de harcèlement de la part de ses supérieurs hiérarchiques. On la retrouvera pendue dans sa cellule le 6 décembre 2012.

Le Tribunal Correctionnel de Liège, statuant en première instance, a condamné FRANCOIS Daniel à 12 mois de prison avec sursis, et MICHELET Alain à 10 mois également avec sursis, pour harcèlement au travail et traitement inhumain et dégradant.

Ce jugement a été confirmé par la Cour d’appel de Liège, qui a ajouté que c’est ce harcèlement moral, ce traitement inhumain et dégradant, qui ont involontairement poussé KOCH Sandra à blesser gravement son fils, à tuer sa fille et à se suicider. Pour les juges d’Appel, c’est bien le comportement malveillant des deux commissaires qui est à l’origine du drame. Les juges ont précisé que les deux policiers ont créé un climat hostile qui a plongé leur subalterne dans un état psychologique fragile. Les magistrats ont considéré que ces deux supérieurs hiérarchiques auraient du prévoir que cet état psychologique pouvait entraîner des conséquences tragiques.

Si la peine de prison avec sursis a été maintenue par la Cour d’Appel, l’élargissement de la responsabilité des deux hommes a amené la Cour à les condamner, en sus, à payer des dommages et intérêts provisionnels de 75.000 euros à la famille. Cette somme servira, notamment, à payer les frais très lourds du traitement du fils de KOCH Sandra.

Cette sanction est maintenant définitive.

 

MAIS DANIEL FRANCOIS N’EN A PAS TERMINE

Entre l’arrêt de la Cour d’Appel et la décision de la Cour de Cassation, MICHELET Alain a pris sa retraite, échappant ainsi aux sanctions administratives qui n’auraient pas manqué de s’abattre sur lui, à l’issue du rejet du pourvoi par la Cour de Cassation. Par contre, FRANCOIS Daniel (plus jeune), en arrêt maladie, depuis la condamnation en première instance (!), est dans l’attente des sanctions qui devraient découler de la procédure disciplinaire lancée contre lui par le Ministre de l’Intérieur (procédure gelée dans l’attente de la décision de la Cour de Cassation).

Les sanctions possibles sont (de la plus légère à la plus lourde):

  • l’avertissement,
  • le blâme,
  • la retenue de traitement,
  • la suspension par mesure disciplinaire (de maximum trois mois),
  • la rétrogradation dans l’échelle de traitement,
  • la démission d’office,
  • la révocation (celle-ci fait perdre à l’intéressé sa qualité de membre du personnel, entraînant de lourdes conséquences au niveau de la pension).

 

 

Mort de Joseph Durbuy (Huy)

Le 6 avril 1963, l’auteur dialectal DURBUY Joseph décède accidentellement à Huy.