Nestor Gillaux, maître de musique (Waremme)

En 1921 (?), GILLAUX Nestor-Désiré est maître de musique à l’Ecole Moyenne de l’Etat de Waremme.

Les Résistants logés à Waremme

En septembre 1944, près la Libération de la Hesbaye par les Américains, les Résistants viennent s’installer à Waremme:

  • Ceux du Groupe Otarie quittent Les-Waleffes pour venir à Waremme. La plupart d’entre-eux sont hébergés dans les locaux de l’Ecole Moyenne de l’Etat, rue Charles Lejeune.
  • Ceux du Front de l’Indépendance, moins nombreux, sont regroupés dans l’immeuble des Oeuvres Sociales, au n° 19 de la rue Joseph Wauters.

Il faut ramasser les armes (Waremme)

Le 13 mai 1940, le bourgmestre de Waremme, JOACHIM Guillaume, charge le garde-champêtre, VANDEVELDE Charles, dit « Tchâle li Garde », de ramasser les armes et autres objets militaires, retirés aux prisonniers, qui jonchent les rues de la ville et principalement la rue Joseph Wauters. A l’aide d’une charrette à bras, celui-ci les rassemble dans la cour de l’Ecole Moyenne.

La confiserie Kempeneers (Waremme)

En janvier 1940, la confiserie de KEMPENEERS Maria est installée en face de l’entrée de l’Ecole Moyenne de Waremme, rue Charles Lejeune. Elle est l’épouse de POLARD Gustave.

Charles Groven, professeur (Waremme)

En (?), GROVEN Charles est professeur de mathématiques à la Section d’Athénée de l’Ecole Moyenne de Waremme. Il a remplacé SACRE Maurice.

Le Centre Médical militaire quitte Waremme

Le 11 mai 1940, le Centre Médico-Chirurgical Militaire, qui s’est installé la veille à l’Ecole Moyenne de Waremme, rue Charles Lejeune, se replie sur Hannut. Les blessés sont transportés à la Clinique Notre-Dame, rue Joseph Wauters.

Les blessés du train de Fexhe (Waremme – Fexhe-le-Haut-Clocher)

Le 11 mai 1940, vers 16 heures, le train qui a été bombardé en gare de Fexhe-le-Haut-Clocher, plus tôt dans la journée, arrive en gare de Waremme.

Les victimes sont extraites du train et allongées provisoirement dans les locaux de la gare, réservés aux marchandises. Les nombreux blessés sont emmenés dans les cliniques et centres médicaux de la ville (des blessés sont accueillis au Centre Médico-Chirurgical que l’Armée a ouvert à l’Ecole Moyenne), mais ils sont rapidement saturés.

Le directeur du Collège Saint-Louis, l’abbé DE MARTELAERE Charles, propose de de mettre des locaux de son établissement, situé avenue Reine Astrid, à la disposition des équipes soignantes.

Jean Mercier, élève (Waremme – Oreye)

En janvier 1940, MERCIER Jean est élève à l’Ecole Moyenne de Waremme, située rue Charles Lejeune.

Il habite à Oreye.

Marie Swegerinen, élève (Waremme – Lantremange)

En mai 1940, SWEGERINEN Marie est élève à l’Ecole Moyenne de Waremme, située rue Charles Lejeune.

Elle habite à Lantremange.

Marie Piette, élève (Waremme – Lantremange)

En janvier 1940, PIETTE Marie est élève à l’Ecole Moyenne de Waremme, située rue Charles Lejeune.

Elle habite à Lantremange.