Exercices d’alerte (Waremme)

En juin 1944, des exercices d’alertes sont organisés pour les élèves de l’Ecole Moyenne de Waremme.

La boucherie Claes (Waremme)

En 1944, la boucherie « CLAES » est installée rue Joseph Wauters à Waremme, face à l’Institut des Filles de la Croix et à la Clinique Notre-Dame.

Des abris derrière l’école (Waremme)

En juin 1944, des abris sont creusés à Waremme, par les pompiers, derrière l’Ecole Communale, à proximité de la propriété du Baron DE LAFONTAINE.

Camille Renier, retraité (Waremme)

En juin 1944, RENIER Camille et son épouse (?) Charlotte occupent une ancienne construction, située à l’entrée de la rue Gustave Renier à Waremme, à côté de la bâtisse occupée par WUIPIEDS Emile et son épouse MASSET Clara.

La maison « RENIER’ donne en plein sur le carrefour.

RENIER Camille a pris sa retraite d’instituteur en chef de l’Ecole Communale de Waremme, il y a une dizaine d’années.

Odette et Georgette Servais, cousettes (Waremme)

En juin 1940, les soeurs SERVAIS Odette et SERVAIS Georgette sont « cousettes » chez la couturière PERQUI Henriette, dont l’atelier est situé à l’entrée de la rue Gustave Renier, à Waremme.

Elles habitent à la rue du Pont, en face du cimetière. Elles passent, habituellement, leur dimanche à l’Institut des Filles de la Croix, avec le groupe « Les Joyeuses ».

On prépare la guerre aux Ecoles Communales (Waremme)

A partir de la mobilisation de 1938, les locaux des Ecoles Communales de Waremme, situés Place du Roi Albert 1er, sont utilisés pour préparer la population au pire. Ainsi, la Croix-Rouge y organise des cours destinés aux secouristes, et on va y familiariser la population avec le masque à gaz.

Gustave Lecloux vend le « Petit Collège » (Waremme)

En 1934, LECLOUX Gustave vend son immeuble de la rue Joseph Wauters à Waremme, appelé « Le Petit Collège », car il abritait jusque-là quelques classes primaires du Collège Saint-Louis.

Il scinde le bâtiment en deux lots, achetés par NELIS Emile et par l’ébéniste LALLEMAND Fernand.

Le Petit Collège (Waremme)

Vers 1930, quelques classes primaires du Collège Saint-Louis de Waremme sont installées dans une grande bâtisse de la rue Joseph Wauters, appelée « Le Petit Collège ».

Cet immeuble appartient à LECLOUX Gustave.

Léon Berger, Résistant (Waremme)

En 1942, l’instituteur de Waremme, BERGER Léon, est chef de peloton de la Compagnie 419 du Groupe « Otarie », commandée par LEBURTON Edmond.

Marie Gihousse, gérante (Waremme)

En 1941, GIHOUSSE Marie est la gérante du magasin de la Coopérative « La Justice », situé à la rue Hubert Stiernet à Waremme. Elle est la mère de l’instituteur et Résistant, BERGER Léon.